Maîtrise Sainte-Anne d'Auray



Présentation
Agenda
Programme
Billetterie
Infos pratiques
Contacts
1684-1685 : Purcell & Danielis
Stradivaria & Maîtrise de Sainte-Anne d'Auray


Stradivaria

& Maîtrise de Sainte-Anne d’Auray

 

Stradivaria > ensemble baroque de Nantes
Daniel Cuiller >  violon et direction artistique

8 musiciens, théorbe et orgue

 

Maîtrise Sainte-Anne d'Auray

Richard Quesnel > chef de choeur

Choeur lycéen (35 chanteurs)


Richard Quesnel > direction
 

 

Ce programme met en exergue les pratiques musicales en France et en Angleterre à une période charnière de l’histoire : la restauration de la monarchie en Grande Bretagne après le retour d’exil de Charles II à la cour de Versailles, et l’influence des musiques françaises et italiennes dans les compositions pour la nouvelle cour royale à Londres.


Parmi ses grandes innovations, Charles II – francophile dans ses goûts artistiques – a introduit en Angleterre un orchestre de vingt-quatre musiciens, très clairement inspiré des Vingt-quatre Violons du Roi fondé par Louis XIII. Cet effectif instrumental colorera plusieurs genres musicaux pendant quelques décennies.

 

Nous avons choisi d’illustrer ces propos par la re-découverte d’un compositeur peu connu du grand public aujourd’hui, mais qui était très apprécié de son vivant parmi ses confrères : né à Liège, et actif en Allemagne du nord au milieu du 17e siècle, Daniel Danielis était maître de musique à la cathédrale de Vannes de 1684 jusqu’à sa mort en 1696.


La musique de Danielis croise ici celle de son illustre contemporain d’outre-Manche, le compositeur de génie Henry Purcell, mort en 1695. Ce dernier, enfant maîtrisien à la Chapelle Royale, a chanté au couronnement de Charles II avant de devenir organiste à l’abbaye de Westminster où il a exercé ses talents dans le domaine de la musique sacrée. Actif à Londres, il a connu tous les grands événements artistiques de la cour, et s’est également illustré dans le domaine de la musique pour la scène; il est l’auteur du premier opéra anglais, Dido and Aeneas.

 

Chacun pourra ainsi comparer les deux personnalités musicales, très riches l’une comme l’autre, et constater les dons qu’ils avaient en commun : un sens mélodique très développé et un goût prononcé pour les rythmes souples et dansants. Ces pièces révèlent aussi d’autres visages de ces deux grands artistes : Danielis et Purcell possédaient une véritable profondeur d’âme qui trouve son expression dans quelques pages d’une grande originalité.

 

 

Condé-sur-l'Escaut > Eglise Saint-Wasnon [cliquez pour découvrir le lieu]

Dimanche 1er juin 2014 > 16h30

Clé d'écoute à 16h

Tarif A
 




mentions légales    |    crédits    |    conception keeo.fr
Copyright © Harmonia Sacra. Tous droits réservés