CANTATES D’ALESSANDRO SCARLATTI

Idyllique nature en Arcadie

À Rome en 1690, le cercle de l’Accademia dell’Arcadia défend un retour à une expression plus naturelle des émotions : les sujets pastoraux évoquent cet âge mythique des bergers-poètes d’Arcadie, inspirés par Apollon, les Muses, Pan et sa flûte. Lui-même, Alessandro Scarlatti, sera admis à l’Accademia en 1706.

 

Avec lui, la Nature, déjà prégnante dans l’univers de la cantate, devient bien plus qu’un décor : tour à tour hostile ou bienveillante, elle fait écho aux émotions, aux tourments ou à la solitude du narrateur. De manière saisissante, Scarlatti plie la musique aux inflexions du verbe avec force modulations, sauts d’intervalle et autres « bizarreries musicales » qui révèlent son génie - le plus grand de sa génération.  

 

Un programme inédit, aboutissement du travail passionné de Philippe Grisvard après sélection parmi 500 cantates manuscrites, servi par la voix et la présence magnifiques de Lucile Richardot et l’inventivité virtuose du claveciniste.

 

 

Lucile Richardot  mezzo-soprano

Philippe Grisvard  clavecin et conception artistique

 

Programme

Choix de cantates d’Alessandro SCARLATTI (1660 – 1725) - dont « La Lezione di Musica », « Io son Neron l’Imperator del mondo », « La dove a Mergellina »… - et de ses tocate virtuoses pour clavier.

Scarlatti Lucile Philippe

Infos pratiques

Samedi 9 mai 2020

Église Saint-Géry

Place de l’église

59233 MAING

 

18h30 / Tarif A

Durée : 1h10

En savoir plus