FESTIVAL 2017
EMBAR(O)QUEMENT immédiat !
untitled



Cello Suites
de Jean-Sébastien Bach (1685-1750)


Récital de Dmitry Badiarov
Violoncello da spalla

 


Ce premier concert est placé sous le signe de la « découverte » et de la « passion » d’un jeune talent pour le violon et le violoncelle ! Salué par la critique lors de la sortie de son disque consacré aux suites de Bach, le travail passionné sur la facture d’instrument et la recherche stylistique de Dmitry Badiarov donne un nouveau souffle à ces pièces majeures du répertoire baroque.

 

Pour quel instrument Bach écrivit-il réellement ses six suites pour violoncelle seul ?

 

Les peintures, les écrits et les instruments conservés nous montrent que les violoncelles à l’époque pouvaient être de tailles différentes, allant de la taille d’un grand alto jusqu’à celle du violoncelle entier tel que nous le connaissons aujourd’hui. Le violoncelle moderne est traditionnellement tenu entre les jambes comme une basse de viole. Aux 17e et 18e siècles, ce n’était pas la seule tenue possible, spécialement pour les petits instruments. Bach possédait plusieurs violoncelles piccolos à quatre ou à cinq cordes. Ces derniers furent fabriqués par Johann Christian Hoffmann, contemporain de Bach à Leipzig. L’évidence historique suggère que le type de violoncelle approprié pour les suites de Bach est celui conçu par Hoffmann : ainsi joué sur le bras (« da spalla ») comme un violon, le nombre de démanchés inévitables n’est pas plus important qu’il n’est habituel en musique baroque. Un violoniste ou un altiste peut rapidement devenir familier avec les doigtés, qui sont presque identiques à ceux du violon. Pas une seule source ne mentionne que Bach jouait du violone ou de la viole de gambe, mais on sait qu’il était un violoniste et un altiste compétent. On peut supposer qu’il fut lui-même le premier interprète de ces deux importants cycles de pièces solo.

 

Avec ces suites, Bach ose aborder un mode d’expression sonore que peu de compositeurs avaient exploré avant lui et dont on n’avait pas encore, loin s’en faut, épuisé toutes les potentialités.

 

 

Programme :

 

Suite pour violoncelle seul n°1

en sol majeur BWV 1007

 

Suite pour violoncelle seul n°2
en ré mineur BWV 1008

 

Suite pour violoncelle seul n°3
en do majeur BWV 1009
 

 

Sebourg > Eglise St Martin

Dimanche 8 mai 2011 > 11h

Clé d'écoute à 10h30

Tarif A


 




mentions légales    |    crédits    |    conception keeo.fr
Copyright © Harmonia Sacra. Tous droits réservés