FESTIVAL 2017
EMBAR(O)QUEMENT immédiat !
483px-Giovanni_Antonio_Pellegrini_001



La naissance de l'oratorio
autour de 'Jephté' de Carissimi (1605-1674)


Harmonia Sacra

Yannick Lemaire  >  direction musicale

 

Jephte  >  Laurent Galabru  >  ténor

Fille de Jephté  > Anne-Hélène Moens  >  soprano

 

 

Au milieu du XVIe siècle, saint Philippe Néri crée à Rome les oratoires de Santo Gerolamo della Carità, de San Giovanni dei Fiorentini et de Santa Maria della Vallicella, dans lesquels laïcs et religieux se réunissent journellement pour prier en chantant des laudes à plusieurs voix qui alternent avec de petits sermons ou exercices spirituels. Ces compositions vocales donnent bientôt naissance à l'oratorio « volgare » (en langue vernaculaire).

 

Parallèlement se développe l'oratorio en latin, issu du dialogue liturgique. Ces oratorios sont joués durant les dimanches du Carême ou de grandes fêtes religieuses, accompagnés d'Historiae sacrae.

 

Après que le genre de l'opéra se fut étendu de Florence à Rome, au début du XVIIe siècle, certaines de ses caractéristiques, notamment le style vocal de type récitatif appelé « monodie », et l'utilisation d'un livret dramatique, sont incorporées à la musique écrite pour les services oratoires.

 

Vers 1640, ces œuvres sont appelées oratorios, le terme musical d’oratorio ayant été utilisé pour la première fois par le poète Francesco Balducci comme sous-titre de deux de ses livrets. Certains des premiers oratorios sont exécutés comme des opéras, avec une mise en scène et des costumes. Toutefois, rapidement, la narration (description des thèmes et des actions) est assurée par un narrateur (testo). Au milieu du XVIIe siècle, l'oratorio est entièrement distinct de l'opéra. Il utilise un testo, ne comporte pas de représentation scénique, a une visée globalement méditative et met l'accent sur le traitement des chœurs plutôt que sur les voix solistes.

 

Le concert permettra au public « d’entendre naître » ce genre créé en Italie, et qui influencera profondément les compositeurs français tel Marc-Antoine Charpentier. Depuis les dialogues liturgiques mis en musique au XVIe siècle, il aboutira sur le célèbre et fascinant oratorio Jephté de Carissimi, considéré comme le maître de la première génération de compositeur d’oratorio.


 

Programme :

 
Jephté
Giacomo Carissimi (1605-1674)
 
Heu mihi !
Dialogo Peccator et tres angeli
Alessandro Grandi (1586-ca1630 
 
Dialogo delle due Marie
Giovanni Legrenzi (1626-1690)
 
Phantasma noctis
G. Francesco Marcorelli (ca 1615-ca 1675)
 
Heu! Domine, respice et vide
Giovanni Antonio Grossi (1615-1684)
 
Lamentatio Virginis
in depositione Filii de Cruce
Alessandro Della Ciaia (ca 1605-ca1670)
 
Agenda :
 
Valenciennes
Eglise St Géry (square Watteau)
 
Dimanche 8 novembre 2009
15h - Clé d'écoute (présentation)
15h30 - Concert
Catégorie A
 



mentions légales    |    crédits    |    conception keeo.fr
Copyright © Harmonia Sacra. Tous droits réservés